Close Menu

Ralph H. Kilmann

Coauteur de la méthode Thomas-Kilmann en situation de conflit (TKI)


J’ai collaboré avec Ken Thomas à la publication d’une monographie à partir de laquelle nous avons mis en corrélation l’évaluation de l’Indicateur de types psychologiques Myers-BriggsMD (MBTIMD) et l’évaluation TKI (méthode Thomas-Kilmann en situation de conflit). Nous voulions voir si quelques traits constants de personnalité prédisposeraient les gens à adopter certaines façons plus que d’autres pour résoudre les conflits.

Nous avons observé que les gens qui préfèrent l’extraversion sont plus susceptibles d’adopter une attitude collaborative tandis que les personnes qui préfèrent l’introversion sont plus portées à adopter une attitude de fuite (ceci, du point de vue d’une corrélation statistique importante et non du point de vue d’un rapport un à un). Il semble que la collaboration exige un peu plus d’énergie pour l’interaction avec d’autres (partage d’idées; discussion de problèmes) tandis que la fuite engage naturellement de la timidité ou de la réserve à l’égard de situations interpersonnelles.

En outre, nous avons découvert que la préférence de pensée est associée à la compétition tandis que la préférence sentiment est plutôt liée à l’accommodation (encore ici, selon une corrélation statistique importante). La fonction de pensée permet à un individu d’assurer une distance émotive par rapport à un autre; il tendra à satisfaire ses propres besoins au détriment des besoins de l’autre. Par ailleurs, l’empathie qu’un individu exprime pour un autre individu, lorsqu’il utilise la fonction sentiment, pourra le contraindre à satisfaire les besoins de l’autre plus que les siens.

J’utilise ces deux outils d’évaluation depuis des dizaines d’années dans le cadre de projets de formation et de consultation; cette formule double aide les gens à prendre conscience de leur tendance à employer certaines méthodes plus que d’autres pour résoudre leurs conflits et ceci, selon leurs types psychologiques. Lorsque les gens sont conscients de ceci, ils peuvent, de plein gré, faire le contrepoids en adoptant un comportement de maîtrise de conflit. Par exemple, l’introverti pourra faire un effort sérieux délibéré pour engager une discussion collaborative lorsqu’une situation de collaboration existe. Dans ce même ordre d’idées, une personne qui privilégie le sentiment pourra volontairement faire valoir ses besoins lorsqu’il est nécessaire de rivaliser avec une autre personne quand sa prédisposition naturelle serait d’accommoder spontanément les besoins de cette personne.

 


Pour obtenir des articles pratiques tels que ceux mentionnés ici, abonnez-vous à notre bulletin électronique Psychometrics Direct