Close Menu


Les paires fonctionnelles du MBTI, soit les deux lettres du milieu de chaque type, peuvent nous aider à mieux comprendre l’attitude des gens face au conflit. En examinant les paires fonctionnelles du MBTI simultanément aux situations de conflit de la méthode Thomas-Kilmann, on obtient de l’information pratique sur la façon dont les conflits surviennent, se gèrent et se résolvent.

Nous pouvons explorer, en premier lieu, quelques-uns des facteurs déclencheurs typiques en milieu de travail pour les personnes ayant chacune des paires fonctionnelles.

    • Les personnes ST éprouvent le conflit lorsqu’on ignore un processus établi ou lorsque les gens ne respectent pas un protocole. Les personnes ST veulent que les gens abordent leur travail de façon méthodique, avec précision et rigueur.
  • Les personnes SF ressentent du conflit lorsque les gens sont démesurément critiques à leur égard ou trop détachés dans leur façon d’agir. Les personnes SF attachent de l’importance aux relations, et elles agissent comme elles le font avec l’intention de servir les autres. Lorsque les gens ne s’engagent pas, les personnes SF agiront, bien qu’à contrecœur, afin d’intervenir au nom des personnes qui risquent d’être affectées.
  • Les personnes NF recherchent l’harmonie avant toutes choses, mais elles seront les premières à s’engager dans une situation conflictuelle lorsque les autres dédaignent leurs valeurs ou leurs principes. Les personnes NF habilitent et animent les autres par leur travail; elles sont navrées lorsque les gens les empêchent de mener à bien leur travail.
  • Les personnes NT éprouvent du conflit lorsqu’on critique leur compétence. Elles se glorifient de leurs vastes connaissances et n’hésiteront pas à lancer un défi à tout individu qui met en doute son expertise en la matière.

pairs-fonctionelles


Pour de plus amples reseignements sur l’utilisation de la méthode TKI avec l’outil MBTIMD, visitez notre collection de ressources à www.psychometrics.com